une expérience familiale au coeur de la ruche

 

Les jeux vraiment conçus pour toute la famille ne sont pas légion. Il faut reconnaître que le challenge est de taille et c'est Varsav Game Studio qui, sous la tutelle de Bigben Interactive, tente de le relever avec Bee Simulator.

Le titre, auquel nous avons pu jouer pendant une quinzaine de minutes, n'est pas exactement un Simulator, du moins pas exactement comme on l'imagine. C'est davantage un jeu familial dans lequel vous pourrez incarner une abeille qui, suite à la menace de l'abatage de l'arbre abritant sa ruche, devra tenter de trouver un nouveau foyer pour sa colonie.

Des activités pour tous

Bee Simulator : une expérience familiale au coeur de la ruche

Pour cela, différentes missions seront allouées à l'abeille que vous contrôlez et seront réparties en différentes mécaniques de jeu. Dans le petit monde ouvert de Honey Park, calqué sur le célèbre Central Park de New York, votre abeille pourra s'adonner à des activités de pollinisation de fleurs rares ou encore de courses avec quelques consoeurs. L'ensemble, en plus d'être visuellement plutôt mignon, est naturellement développé dans une logique d'accessibilité.

Bee Simulator : une expérience familiale au coeur de la rucheBee Simulator : une expérience familiale au coeur de la rucheBee Simulator : une expérience familiale au coeur de la ruche

Ainsi la collecte du pollen est indiquée par d'apparents cercles jaunes au travers desquels il suffira de passer pour valider l'interaction. Les courses de leur côté, répondent à la même mécanique ou vous demandera parfois de suivre la trainée de l'abeille que vous précédez et de passer dans des cercles bleus pour valider les checkpoints. Enfin, la dernière mécanique de jeu que nous avons pu essayer était consacrée au combat. Frelon et guêpes seront parfois hostiles à votre présence et cela déclenchera un affrontement qui s'articule autour d'un système de parade et de direction de coups plutôt simple à comprendre et à exécuter grâce à des codes visuels bien mis en évidence.

L'ensemble se laisse prendre assez facilement en main, et avec un peu d'assistance, les plus jeunes ou les personnes les moins habituées à la manette devraient s'en sortir sans trop de difficulté, même s'il se pourrait qu'une période d'adaptation soit nécessaire, puisqu'il s'agit ici de s'orienter sur tous les axes. On nous garantit d'autres activités à accomplir, une mode de jeu libre, des cartes prévues pour le jeu en écran partagé ainsi que 6 environnements plus variés (zoo, univers tropical, etc.) pour varier les plaisirs. Enfin, noté que vous serez en présence d'une musique signée par Mikolaj Stroinski, bien connu pour ses compositions de The Witcher 3.

Bee Simulator : une expérience familiale au coeur de la ruche

En outre, et c'est sans doute là l'essentiel, le propos se veut pédagogique et renseignera les plus jeunes comme les plus grands sur le caractère indispensable des abeilles dans notre quotidien, qui pourrait être menacé en leur absence.

 

 

 

Nos impressions
Bee Simulator ne s'adresse pas à un public coutumier du jeu vidéo. Il est essentiellement pensé pour permettre aux plus jeunes accompagnés de leurs parents d'évoluer en tant qu'abeille et surtout de les sensibiliser à la fragilisation actuelle de ces indispensables créatures. En cela, grâce à un mode facile, un univers coloré et des informations très pédagogiques sur le fonctionnement de ces ouvrières, le pari semble réussi. Reste à savoir en revanche si sur la durée, la répétitivité n'interviendra pas trop vite au risque de lasser même les plus jeunes et si la maniabilité, pas forcément aisée pour un novice du pad, n'éloignera pas le jeu de son public cible.