NOTE : 15/20

Archeage unchained

Le MMO libéré, délivré des chaînes du pay-to-win !

 

Mise à jour du test : Notre avis sur ArcheAge Unchained

Il est de retour, libéré, délivré des chaînes du modèle pay-to-win peu à peu forgé par son ancien taulier Trion. ArcheAge est pour certains un MMO du cœur, un bac à sable en monde ouvert où s’entremêlent le souvenir de duels JcJ acharnés et les moments plus intimistes passés à planter des arbres ou des pommes de terre sur son petit lopin de terre (ou dans un endroit bien planqué au fin fond de la map !).

ArcheAge : Unchained : Le MMO libéré, délivré des chaînes du pay-to-win !

ArcheAge est un titre chronophage à la progression HL dépendante d’un investissement certain en temps et en ressources. Aujourdéhui, le titre admet avoir un peu trop tiré sur la corde de son propre modèle économique sous sa période Trion, transformant au gré des mois sa boutique payante en caverne aux merveilles pour quiconque était prêt à faire chauffer sa carte bleue pour largement accélérer les choses. Fin novembre dernier, le groupe allemand Gamigo sortait le chéquier pour l’acquisition de Trion World, licenciant au passage la plupart des salariés américains du studio. Si la boutique in game s’est alors allégée de certains de ses objets les plus décriés, le mal était fait et la fâcheuse étiquette de pay-to-win allait être très difficile à décoller. Pas le choix donc, pour redorer le blason de sa nouvelle acquisition, Gamigo se devait de repartir sur des bases saines. Faites donc place à ArcheAge Unchained, version buy-to-play (nécessitant uniquement l’achat du jeu pour accéder à l’intégralité de son contenu) pensée pour favoriser l’équité entre les joueurs. Plus de système de jeton Apex à revendre, exit les objets de boutique permettant de progresser plus vite que les autres, place à un cash shop tourné vers le cosmétique, Unchained remet de l’ordre dans les choses.

Ce renouveau s’accompagne d’une refonte graphique du jeu avec des textures améliorées, de nouveaux effets d’éclairage ainsi des modèles retravaillés pour un rendu visuel modernisé. Discrète dans son ensemble, cette remise à niveau technique s’accompagne tout de même de plusieurs bugs graphiques tels que des clignotements ou des apparitions tardives de texture. La création de personnage souffre par exemple d’un problème récurent d’assets manquants qui empêche à l’heure actuelle d’afficher certaines options au sein des barbes ou des coupes de cheveux.

ArcheAge : Unchained : Le MMO libéré, délivré des chaînes du pay-to-win !ArcheAge : Unchained : Le MMO libéré, délivré des chaînes du pay-to-win !

Bien que buy-to-play, Unchained dispose toujours d’une boutique séparée en deux parties. La première concerne une liste d’objets cosmétiques à acheter via une monnaie à gagner en jeu. Le joueur peut aussi acheter des crédits via de l’argent réel pour des achats d’un second onglet lui aussi rempli d’options cosmétiques comme des meubles pour le housing, des apparences de deltaplanes ou des tickets de modification de look. Gamigo tient pour le moment sa promesse de ne pas inclure d’élément pay-to-win, ni pay-to-accelerate à l’exception peut-être de la très controversée arrivée de l’ArchPass, un simili passe de combat permettant de récupérer des récompenses soumises à différentes activités en jeu. Jugé très néfaste pour l’économie des serveurs, contraire à la philosophie sandbox d’ArcheAge par son obligation à réaliser quotidiennement des tâches pré-définies, exploité même par certaines personnes pour récolter d’immenses sommes d’argent, l’ArchPass a causé bien des torts lors des premières semaines de mise en service des serveurs.

ArcheAge : Unchained : Le MMO libéré, délivré des chaînes du pay-to-win !

À l’heure où nous écrivons ces lignes, Gamigo a pris la (bonne) décision de le retirer temporairement du jeu afin d’en corriger les problèmes les plus évidents. Une refonte du système est donc à prévoir et la communauté espère d’importantes modifications à ce sujet. Plus problématiques, les files d’attente interminables lors de l’accès aux serveurs en période de pointe plombent pour le moment l’expérience de nombreux joueurs. Gamigo ouvre certes de nouveaux royaumes pour tenter répondre à l’afflux de nouveaux-venus, mais les serveurs les plus populaires restent très difficilement accessibles en soirée, d’autant que l’éditeur n’a toujours pas déployé de « période de grâce » pour permettre de revenir plus vite en jeu en cas de déconnexion innopinée.

Pour le reste, ArcheAge demeure ce qu’il a toujours prétendu être, un MMO sandbox essentiellement tourné vers l’artisanat, le commerce et le PvP à plus ou moins grande échelle. Si vous êtes allergiques aux affrontements avec les autres joueurs, le jeu n’est sans doute pas taillé pour vous.

 

 

 

Les notes :
+Points positifs
  • Système sandbox riche, complexe et addictif
  • Artisanat gargantuesque faisant vivre une économie gérée par les joueurs
  • Housing complet
  • Monde ouvert sans temps de chargement
  • Parcourir les océans sur son propre bateau
  • Un PvP au cœur du système de jeu
  • Une grande combinaison de classes
  • La justice laissée aux mains des joueurs
  • Système original de progression des montures
  • Une expérience débarassée de ses options pay-to-win
  • Un rendu graphique dans l'ensemble très agréable...

 

-Points négatifs
  • ... mais inégal selon certaines zones ou textures
  • Scénario anecdotique, quêtes ultra standards
  • Système de combat trop classique
  • Zones résidentielles saturées et impersonnelles
  • Files d'attente massives sur les serveurs

 

Allégé du fardeau qu’il traînait sur le dos sous l’ère Trion, le titre bénéficie au final d’une nouvelle impulsion à la fois plus saine (exepté pour son modèle initial d'ArchPass) et plus enthousiasmante pour quiconque souhaiterait découvrir ou se relancer dans une aventure pleine de bonnes idées ! Le MMO ne dévoilera son véritable potentiel qu’aux joueurs investis et motivés par le fait de participer activement à la vie économique des serveurs. Doté d’un système d’artisanat d’une très grande richesse et d’un gameplay fortement orienté vers le PvP, ArcheAge fera le bonheur des structures organisées voyant en lui une fantastique page vierge à remplir grâce à leurs efforts combinés.

 

 

NOTE : 15/20