NOTE : 14/20

THE gardens between

une pause hors du temps

 

Si pour chacun, le temps est relatif, alors pourquoi ne pas décider de le contrôler ? C’est ce que nous propose le studio indépendant The Voxels Agent à travers une histoire d’amitié présentée sous la forme d’un puzzle-game : The Gardens Between.

 

LE TEMPS VOUS APPARTIENT

The Gardens Between, une pause hors du temps

Dans The Gardens Between, nous revivons les souvenirs d’un duo d’adolescents, Arina et Frendt. De leur première rencontre à leurs aventures complices tout en passant par la construction de leur cabane, ces souvenirs sont matérialisés par des îlots imaginaires, dans lesquels on y retrouve des objets liés à ces moments marquants et qui font souvent office d’éléments de gameplay. D’ailleurs, manette en main, seuls un joystick et un bouton sont nécessaires afin d’aider nos deux compères à franchir les différents obstacles. L’un permet d’avancer ou de remonter le temps tandis que l’autre assure l’interaction d’un personnage avec un objet devant lequel il passe, une prise en main pour le moins simple mais efficace.

The Gardens Between, une pause hors du temps

Ainsi, le temps est un point essentiel dans The Gardens Between et tous les éléments présents sur l’îlot évoluent ensemble. Par exemple, si l’on veut faire reculer notre duo sur leur chemin, le cours d’eau à côté d’eux va lui aussi remonter et ainsi créer tout le sel du jeu. Les premiers niveaux sont déroutants voire envoûtants, du fait que les éléments autour de notre duo agissent indépendamment de notre volonté et sont répétés en boucle pour peu que l’on décide de revenir en arrière. On se prend vite au jeu et on apprécie découvrir de nouvelles mécaniques à mesure que l’on gravit les îlots. À ce propos, certaines de ces mécaniques sont réellement bien trouvées et collent parfaitement à cette épopée temporelle, mais pour les bienfaits de ce test aucune ne sera dévoilée.

Malheureusement, ou pas d’ailleurs, pour un puzzle-game, The Gardens Between se parcourt assez facilement et ne fera pas long feu entre les mains d’un expert en la matière. Seulement deux heures sont nécessaires pour en voir le bout. Néanmoins, si sa faible difficulté peut être rebutante pour l’un, elle n’en sera que moindre pour quiconque chercherait un moment de détente et de calme entre deux gros RPG.

UN APPEL À L'APPAISEMENT

The Gardens Between, une pause hors du temps

Le gameplay de The Gardens Between est un point essentiel et reste non négligeable. Par ailleurs, chaque niveau nous apparaît tel un tableau animé, accompagné de ses différentes nuances de couleurs et de son jeu de lumière pour nous retrouver face à un résultat pour le moins impeccable. Ainsi, maître du temps oblige, on peut facilement le stopper et admirer chacun des 19 niveaux, tous, fourmillant de détails et de créativité et assistés par une jolie bande sonore qui, malheureusement, ne marque pas les esprits mais reste en adéquation avec l’ensemble du jeu. Autrement dit, elle reste simplement calme et posée comme pour nous accompagner dans un moment de relaxation et de contemplation.

The Gardens Between, une pause hors du temps

Pour autant, The Gardens Between n’est pas exempt de ce défaut majeur qui est que son histoire, quoique mignonne, n’a pas de réel intérêt. Elle aurait mérité des enjeux plus importants capables de créer un lien d’attachement entre le joueur et les deux personnages, un aspect qui aurait probablement pu gonfler sa durée de vie. Tous ces éléments établissent tout de même une cohérence avec le fond du jeu qui s’apparente aux souvenirs et à la nostalgie, aux moments gravés dans notre mémoire que l’on peut décider de vivre ou de revire intérieurement. Ainsi les souvenirs matérialisés dans le jeu n’en restent pas moins inintéressants puisque The Voxels Agent arrive à apporter son lot d’ingéniosité afin de rendre l’expérience plaisante à parcourir.

 

 

 

 

Les notes :
+Points positifs
  • Un concept original
  • L’ambiance visuelle et sonore
  • L’ingéniosité des différents puzzles…
  • Une prise en main simple et efficace

 

-Points négatifs
  • Une durée de vie faible
  • Une histoire peu prenante
  • … parfois trop simples à résoudre

 

 

Avec une prise en main simple et un concept plus qu’efficace, The Gardens Between est un jeu qui se sillonne avec plaisir, le tout étant souligné par une direction artistique réussie. De même, malgré les quelques défauts que sont sa durée de vie et son histoire peu entraînante, cela reste tout de même une expérience agréable dans laquelle on accepte volontiers de contrôler le temps afin de résoudre les différentes énigmes qui se trouvent en travers de notre chemin.

 

 

 

NOTE : 14/20